Echo des cèdres n°1

Chers adhérents image,
 
A partir de cette semaine, vous recevrez tous les quinze jours des nouvelles de l’association sous la forme d’un petit bulletin sans prétention :
L’Echo des cèdres.
Pourquoi “l’écho” des cèdres ? Parce que...
 
clip image002
 
 
         Donc les cèdres parlent... Mieux encore, ils souhaitent continuer à parler aussi en français, parce que la langue est un lien et parce que la langue française est porteuse de valeurs auxquelles ils tiennent.
            Parce que leurs racines sont profondes, les cèdres restent toujours jeunes. Colorés et stylisés , ce sont les membres de l’association : 160 image à ce jour, et chaque mois un peu plus. L’adhésion en ligne devrait être opérationnelle d’ici quelques mois, ce qui facilitera les choses.
           Nous en profitons pour saluer les nouveaux venus image. Ahlan wa sahlan, bienvenue aux nouveaux adhérents de Vienne en Autriche, Mona, Joëlle et Salim ; aux Libanais du Liban : Chada de Tripoli, Alia d’Ain Najem, Hanan d’Aley ; à ceux de France : Geneviève, Hélène et son mari dans les Hauts-de-Seine. Des enseignantes, un diplomate, une courtière d’assurance, ainsi que Romain Vignest, président de l’Association des Professeurs de Lettres (France) et Naoum Abi Rached, président de l’association Diaspora Libanaise Overseas. Cette diversité est notre richesse : il faut maintenant faire pousser de nouveaux cèdres...image image 
 
Sortir... Dans le cadre du Salon du Livre de Paris www.salondulivreparis.com nous vous recommandons la table-ronde avec Henry Laurens, Alexandre Najjar, Ghassan Salamé, Farouk Mardam Bey autour du livre de Samir Frangié Voyage au bout de la violence sur le thème : “Un avenir de paix au Liban serait-il possible ?”, vendredi prochain 16 mars à 12 h 30 (cf. 1ère pj).
 
Lire... Dans le registre “rétro remis au goût du jour”, nous vous signalons la réédition de La Châtelaine du Liban de Pierre Benoît avec une préface d’Amélie Nothomb (Albin Michel, 19 €).
 
Vie de l’association.
       Honneur aux femmes. Nous profitons de ce que c’était, paraît-il, il y a quelques jours la Journée de la Femme (ce devrait être tous les jours, mais bon...) pour féliciter de nouveau Vénus Khoury-Ghatta pour le prix Goncourt de la Poésie 2011 avait fait l’amitié d’honorer de sa présence notre soirée d’inauguration en octobre dernier (quelques photos de la soirée).

      Honneur aussi à Ezza Agha Malak, élevée en janvier dernier à la dignité d’Officier des Arts et des Lettres (vous pouvez lire son beau discours de “réception”, à partir de ce lien). Si Ezza Malak écrit en français, a-t-elle dit à une autre occasion, c’est parce que le français est une langue qui “dévoile". Francophonia Liban a souhaité rendre hommage à ce parcours, celle d’une femme qui s’est toujours tenue “à la croisée”. Cet hommage a eu lieu le 7 janvier dernier, dans la ville d’Ezza, Tripoli. Vous pouvez lire l'article paru dans L’Orient-Le Jour à cette occasion et celui qui est paru dans An-Nahar (cf. 2ème pj, en arabe).

Nos membres écrivent, composent... n° 3. Nous ne saurions trop vous recommander la lecture de la dernière tribune de notre ami Bahjat Rizk image sur un sujet à la fois sensible et d’une importance majeure : la
question du manuel d’histoire au Liban et du rapport entre les minorités et la nation au Liban... et en France.

Le mois de la francophonie au Liban.Hayssam Kotob, UL image nous signale ce très intéressant colloque sur le français professionnel au niveau régional, qui se tiendra les 26 et 27 mars à l’ESA (Beyrouth). Nous vous joignons le programme pour info (cf. 3ème pj.).
Ce mois-ci, l’Institut Français-Liban a mis l’accent sur la jeunesse :
 
image[12]
 
Justement, le prochain bulletin sera consacré à un programme qui nous est particulièrement cher puisqu’il concerne les jeunes : le camp d’été 2012 au Liban.
 
Cordialement,
Clotilde de Fouchécour, Nathalie Zoghaib, le Conseil et l’équipe de francophonia.
 
 

© 2010 - 2017 Francophonia Liban

- créé par JM-Design
Our website is protected by DMC Firewall!